Appel de la campagne #WomenRiseUpForAfrin – Afrin est nôtre, non à l’invasion!

Chères sœurs et camarades, nous vous invitons une fois de plus à vous tenir à nos côtés dans la troisième phase de la campagne Women Rise Up For Afrin.

Nous sommes un réseau de femmes qui s’opposent à l’occupation illégale d’Afrin par l’État turc et ses groupes de collaborateurs djihadistes. Le 8 février 2018, Kongra Star a lancé cette campagne au Moyen-Orient. En Europe et en Amérique du Sud, elle a commencé lors de la Journée internationale de la femme, le 8 mars 2018, lorsque des femmes du monde entier ont commencé à participer à différentes actions contre l’occupation turque. Ces actions que vous avez menées ont eu un impact important partout dans le monde et ont servi à montrer le vrai visage de la Turquie et ses intentions réelles.

Nous faisons appel à vous une fois de plus pour nous aider à reprendre notre ville aux turcs et à ses alliés. Afrin n’est pas seulement une ville de Kurdes, mais une ville de FEMMES.

La Turquie a lancé l’opération Zeytin Dali Rameau d’olivier – le 20 janvier 2018. La ville d’Afrin n’avait pas été touchée par la guerre, jusqu’à ce que l’armée turque commence à l’attaquer avec ses forces aériennes et l’aide de groupes djihadistes agissant au nom de la FSA. L’armée turque, deuxième puissance de l’OTAN, a lancé des attaques contre Afrin et a transgressé les lois internationales. Des centaines de personnes ont perdu la vie dans cette attaque, des milliers ont été blessées et des centaines de milliers se sont retrouvées sans abri. La population d’Afrin et ses unités de défense ont résisté pendant 58 jours sous des bombardements constants, mais le 18 mars, elles ont décidé de se retirer pour éviter un génocide et la destruction totale de la ville. Nos cœurs battaient au rythme de leur résistance.

En conséquence, environ 200.000 personnes ont fui à Sehba et les unités de défense se sont engagées dans une guerre de guérilla contre les occupants. L’occupation d’Afrin et le nettoyage ethnique qui s’y déroule, avec l’aide d’autres pays, sont illégaux. Le fascisme turc, qui s’institutionnalise de plus en plus jour après jour, continue de commettre ces crimes de guerre contre le peuple kurde et son modèle d’autonomie avec l’approbation des puissances internationales. En cette période de guerre, le gouvernement turc a commencé à changer la démographie de la région en faisant venir des gens du sud de la Syrie, spécialement de Ghouta. Ils ont également amené des djihadistes du monde entier en territoire syrien. Ainsi, ils ont procédé à un nettoyage ethnique et à un génocide culturel.

Au début de l’occupation, des centaines de femmes et d’enfants ont perdu la vie. Jusqu’à aujourd’hui ces attaques contre la population n’ont pas cessé. Outre le pillage et la destruction systématiques, les attaques sexistes contre les femmes sont devenues monnaie courante. Enlèvements, harcèlements, viols, meurtres, tortures, conversions forcées à l’Islam sont des exemples concrets du fascisme turc et de ses amis djihadistes. L’attaque contre Afrin est le résultat de l’hostilité de l’État turc envers l’autodétermination kurde et l’autonomie démocratique des peuples.

Comme nous le savons, les peuples du Rojava ont commencé à construire leur système d’autogestion démocratique dans les régions kurdes en 2011, en pleine guerre de Syrie. Certains acteurs entourant la scène voulaient plonger les communautés dans les ténèbres par le biais du nationalisme, du sectarisme et du sexisme. Au nom du « peuple » et de la « paix », les puissances internationales ont voulu effrayer le Moyen-Orient. Avec le début des bombardements d’artillerie sur Idlib par le régime syrien – en préparation de la grande bataille -, une militante de notre réseau a rapporté que 38 000 personnes sont entrées à Afrin par Idlib – dont 12 000 terroristes du Front al-Nusra. Ne permettons pas aux djihadistes de commettre des crimes de guerre dans le camp de réfugié.es d’Afrin ! La population n’a pas abandonné Afrin, Rojava n’a pas abandonné Afrin, les Kurdes n’ont pas abandonné Rojava, et nous les femmes n’abandonnerons pas Afrin !

En tant que femmes, nous continuerons à défendre Afrin jusqu’à ce qu’elle soit libérée et que les conspirateurs soient tenus responsables. Nous avons besoin de vos messages de solidarité et de votre soutien pour notre blog, https://womenriseupforafrin.org/

Vous pouvez également nous suivre sur Twitter : @riseupforafrin.

Notre objectif est de rendre à nouveau visibles les activités et les actions des femmes pour Afrin, et de partager avec le monde entier les événements et les évolutions qui s’y déroulent.

#AfrinUnderIsolation

#WomenRiseUpForAfrin

#DijiDagirkeriyeSerîHilde

Afrin est nôtre, non à l’invasion!

JINEOLOJI