Chère famille et cher.es ami.es de notre amie bienaimée Legerîn Çiya

Chère famille et cher.es ami.es de notre bienaimée amie et camarade, heval Legerîn Çiya, Alina Sanchez.

 

Nous vous envoyons nos plus chaleureuses salutations depuis le Rojava – une partie du Kurdistan où nous avons vécu, travaillé et lutté avec notre amie heval Legerîn. Alors que tous les pouvoirs du monde se sont unis pour imposer l’ordre, l’exploitation et leur guerre d’agressions au peuple du Moyen-Orient, des internationalistes comme Heval Legerîn se sont uni.es avec le peuple du Rojava y de Syrie du Nord pour défendre l’humanité et construire une société libre. Alors que nous sommes sous un embargo et que les attaques militaires de l’Etat Islamique, du régime syrien et de l’Etat fasciste turc se multiplient, la population du Rojava a continué ses efforts dans la mise en place d’un système administratif démocratique et écologique, basé sur la libération des femmes et la participation de toutes les composantes de la société. Avec de la solidarité, des compromis et la contribution de camarades internationalistes comme heval Legerîn, de nombreuses et très importantes avancées ont pu être atteintes ces dernières huit années.

Heval Legerîn a tout spécialement contribué à la mise en place d’un système de santé alternatif au Rojava, capable de satisfaire les besoins de la société dans ces circonstances de guerre, de déplacements et d’embargo. Avec l’éclat de ses yeux et son grand engagement, elle a partagé sa compassion, son amour pour la vie et ses idées avec toutes les personnes qui l’entouraient. D’une part, elle soignait et s’occupait de ses camarades blessé.es pendant la guerre avec amour et respect. Elle les inspirait pour qu’ils/elles prennent soin de leur santé et gagnent de nouvelles forces pour continuer leur vie et leur lutte malgré les circonstances. D’autre part, elle essayait d’établir des connexions avec des ONG internationales et des organisations pour la santé afin d’assurer l’aide aux personnes ayant des besoins urgents. Pour cela, le 17 Mars 2018, heval Legerîn ainsi qu’un autre camarade du Comité de Santé du Rojava, se rendaient à la ville d’Haseke. Ils y avaient rendez-vous avec des représentants d’une organisation internationale de la santé. Ce même jour, pendant l’après-midi, nous avons reçu le douloureux message que sur le chemin, sa voiture fût accrochée par une autre et que heval Legerîn perdit la vie dans ce malheureux accident.

Pendant ces huit dernières années, beaucoup d’entre nous ont eu l’opportunité de connaître et de partager de précieux moments, pensées et émotions avec heval Legerîn – dans les montagnes du Kurdistan, en Europe, au Rojava et dans d’autres régions du monde. Heval Legerîn avait choisi son nom kurde « Legerîn » qui signifie « recherche » et celui-ci lui allait à la perfection, sa vie ayant été une recherche constante de liberté et de justice.

Mettant en lien l’histoire des personnes qui luttèrent contre la dictature en Argentine, et les expériences d’autres luttes et mouvements en Amérique Latine, avec la perspective du Mouvement de Libération Kurde, heval Legerîn croyait que le concept de Confédéralisme Démocratique d’Abdullah Öcalan avait une dimension globale pour la construction de futures valeurs de vie. Elle percevait la douleur des femmes et des opprimé.es comme étant les siennes ainsi que la lutte pour la libération de la femme et du peuple du Kurdistan comme sa propre lutte. Elle insistait toujours pour se rendre dans les lieux où on avait le plus besoin d’elle, où elle pouvait sauver les vies et la santé des personnes – toujours préparée pour risquer sa propre vie comme si cela pouvait sauver celle des autres…

Quand l’armée turque commença sa guerre d’occupation dans le Canton d’Afrin, le 20 janvier 2018, heval Legerîn insista pour aller à Afrin – à l’avant-garde de la résistance contre l’agression du fascisme turc. Mais le Comité de Santé décida qu’elle devait rester dans le Canton de Cizire pour continuer le travail de création de réseaux et de relations d’aide humanitaire internationale d’urgence. Le terrible accident qui se déroula ensuite nous a laissé étourdi, en grande souffrance et en grand désespoir.

 

Nous aimerions vous exprimer nos plus sincères condoléances. Nous commémorerons heval Legerîn comme la femme joyeuse, courageuse et révolutionnaire qu’elle a toujours était, créant des ponts durables d’amitié entre les femmes et les personnes du monde entier. Nous espérons que la force et l’amour qu’elle partageait avec les personnes et avec chacune d’entre nous ici, sera également une source de force et de fierté pour vous.

Legerîn vivra toujours dans notre recherche permanente de liberté et de justice.

 

Nous vous embrassons fort,

 

Amies et camarades d’heval Légérîn de l’Académie de Jineolojî.

20-03-2018