Jineolojî et Écologie

L’écologie est une nouvelle science qui examine la destruction engendrée par la civilisation de l’État fondée sur la domination de la nature, et la relation entre la société et la nature. Dans la société naturelle, établie autour des femmes, le lien entre la nature et la société était fondé sur le respect de la nature, ce lien a été détruit par la civilisation de l’État et, par conséquent, le peuple, les femmes et la société ont été aliénés. Ce sont les mêmes forces qui ont exploité les femmes et la nature en même temps.

Pour cette raison, l’écologie est obligée de surmonter le conflit artificiel entre la société et la nature en fusionnant avec d’autres champs de la science. L’écologie est également obligée de raconter l’histoire de la conversion des cultures qui respectaient et croyaient en la nature, au système qui est l’épine dans le pied de la nature. Pour ce faire, il faut une forte conscience idéologique et un nouveau point de vue scientifique.

Avec cette perspective scientifique qu’est la Jineolojî, les moyens économiques, sociaux et philosophiques d’intégration avec l’environnement naturel devront être redécouverts. Au lieu d’être seulement un mouvement écologiste, mais plutôt un mouvement écologique basé sur la transformation éthique dans la perspective de la Jineolojî, il est essentiel de surmonter l’aliénation femme-nature, humain-nature et société-nature. L’écologie, en ce sens, est l’un des principaux domaines de la Jineolojî ainsi que l’une des façons d’atteindre une société éthico-politique.

Avec sa révolution scientifique et méthodologique, la Jineolojî est obligée de réaliser une société libérée, définie comme la troisième nature. Cela signifie recréer l’harmonie entre l’environnement, défini comme la première, et l’humain, défini comme la seconde nature.

JINEOLOJI